BaGAffiche

 

 

L'Association Roudon diffusion artistique a organisé un bal folk depuis 2007, chaque année, à Meung/Loire.

En 2018, le Bal à Gaston (COUTÉ) a lieu de 20h30 à 1heure du matin

le samedi 3 février

à la Salle des fêtes de Meung-sur-Loire (45) 1bis, rue du Pont.

Le programme comporte :

- 16 h à 18 h : Initiation aux danses traditionnelles tous publics (gratuite)

- 18 h -19 h 30 : (Balance pour les groupes)

- 20 h 30-00 h 30 : BAL TRAD

Prix entrée : 8 euros ; 6 euros pour adhérents, étudiants, RSA. (gratuit jusqu'à 12 ans indus). Bar sur place.

Joindre les organisateurs :

- Patrick PASCUTTI : 02 38 44 26 30.

- Raymond PHUEZ : 02 38 44 77 45

LYDLphoto1

Pour repérer Meung-sur-Loire : cliquez ici

Pour un courriel: ici

Le groupe LES YEUX DE LILAS

 

Voir ci-dessous des photos des précédentes éditions prises par François MALTRUD† (DELAI LAIGA)

Meungbaljanv200802
Meungbaljanv200803

Le groupe FMR

C'est parti !

Meungbaljanv200807
Meungbaljanv200811
Meungbaljanv200813

Jean Canteteau et Sanièle Coret à la manoeuvre…

Meungbaljanv200800

Gilbert Aubert en action !

P1000995

Le tambour inspiré…

Groupe "Airs d'hier"

Meungbaljanv200815

Le boeuf !

Duo Delai l'Aïga

Meungbaljanv200822
Meungbaljanv200827Meungbaljanv200805

Sans conteste, les meilleurs danseurs…

Installation de "l'Arbre qui marche"

nouvelle sculpture de racine de Robinfp

Taille de la barbe devant les miroirs

du "Jardin dans le cosmos" !

Meungbaljanv200819aMeungbaljanv200829

Tout ça…sous l'oeil placide du Président !

Soupe à l'oignon à Roudon vers 2 heures du mat !

les lendemains qui chantent !

Le Bal à Gaston 2018

« Va danser» le poème de Gaston Couté est une invitation pour venir gambiller à Meung sur Loire, sur les terres de son enfance.

L'association Roudon Dif Art organise le samedi 3 février le «Bal à Gaston 2018 »,

Un bal folk, phénomène à la mode dans la droite lignée des fest-noz, bals auvergnats et autres bals traditionnels. Ces manifestions, actuellement très prisées d'un public passionné, vous propose une large variété de « danses trad» accessible à tout à chacun.

Cette année, les deux groupes conviés sont «Multidelta trio» et «Folk en Vrac »,

A partir de 20h30, à la salle des Fêtes Alain Corne au de Meung-sur-Loire, 1 rue du Pont. Buvette et grignotage.

L'après-midi de 16h à 18h : initiation gratuite aux danses trad, également salle Alain Corneau.

Multidelta trio:

Aurélien Claranbaux et Boris Trouplin, ces deux protagonistes de musiques polyphoniques font des pieds et des mains pour impulser un concert-bal fougueux et sensible. Accordéon diatonique et cornemuses s'enrichissent de machines et pédales électro.

Ambiances trafiquées, fréquences étirées, musiques à danser ...

Depuis peu le groupe invite Marceau Carrion, un jeune percussionniste très prometteur qui vient enrichir la musicalité du groupe.

C'est Multidelta trio, qui nous invite dans un bal voyageur et contrasté, libérant leur énergie brute. Vidéo : https:/ /wwwJacebook.com/multideltatrad/videos/2035041343408778/

Folk en Vrac:

Depuis 1997 cette association de copains musiciens d'Eure-et-Loir rassemblés par la pratique des danses et des musiques traditionnelles, organise et anime des bals folks, et de nombreuses autres animations festives.

« Folk en Vrac» appellation d'origine contrôlée, de qualité supérieure, a ciselé un répertoire subtil pour le plus grand plaisir des danseurs. Il nous invite à un voyage musical à travers le temps et les pays, propre à charmer nos oreilles et séduire nos pieds sur les parquets de bal de la région.

 

Le renouveau des bal dits “traditionnels”, Cyber folk et musiques trad’actuelles ...

Il y a une explosion de bals traditionnels en France. Fest-noz, balétis, bals auvergnats reviennent en puissance égayer les parquets des salles de fêtes, maintenant souvent appelées “salles polyvalentes”. Nous y voyons depuis quelques années une montée importante du public des jeunes danseurs. C’est un phénomène que l’on peut constater en France, en Europe, et dans d’autres domaines proches des musiques traditionnelles comme les bals “médiévaux”, ou la danse en ligne “Country”, et d’autres pôles attractifs comme les musiques et danses “Cajun” ou “de l’Est”, “Klezmer” ...

Les jeunes recherchent les repères socio-culturels qui leur permettent de s’identifier dans notre sociéte. Ainsi, aller à un bal de type “traditionnel” leur donne un sentiment de reconnaissance sociale. Il faut savoir que les bals, fêtes traditionnelles (etc...) ont toujours eu le respect de valeurs simples et proches des individus, des familles. Tout cela dans un état d’esprit bienveillant, souvent très fraternel.

Actuellement, nous assistons à la naissance d’une multitude de groupes de jeunes et très jeunes musiciens (entre 15 et 20 ans) positionnés dans un contexte dynamique. Pas de complexes vis à vis de l’image rémanente d’une musique traditionnelle “poussiéreuse et désuète” ! Ils réinterprètent un répertoire issu du patrimoine, tout en sachant garder une rythmique de danse adaptée à leur public. Les nouvelles générations profitent amplement des nouvelles technologies (Internet...) et des réseaux mis en ligne antérieurement.

L'association Musictrad, notamment, a mis en place depuis plus de vingt ans un réseau d’information constitué d’un bottin d’associations, de groupes de musiques, et d’un calendrier associatif au niveau national. Les jeunes qui proviennent du monde des musiques et danses traditionnelles ont grandi avec cette structure et naturellement, ils la prolongent, l’étoffent, la remettent en question. C’est ainsi qu’une solidarité s’établit spontanément, et, par exemple, le réseau plus ancien, Musictrad.org a soutenu le lancement d’un Forum très actif (Tradzone.net), qui se constitue maintenant en association. Le réseau tissé autour des forums de discussion permet un nouveau type de communication, auquel on a donné le nom de “Cyberfolk”.