À ce sujet, Alan Putoud a pu écrire, en février 2007 : "Retour à la Forêt pour des Enfants du Marais…"

 

Pourquoi ? Comment ? Pour y faire quoi "? Quid d'un "retour à la nature", d'une "immersion" ponctuelle forestière et marécageuse ?...

 

En retrait de l'urbanité, faisant l'économie du parasitage socio-culturel, des supputations hasardeuses et intellectuelles...

Une "immersion" qui ne soit pas factice et superficielle, ne relevant

pas d'un "mode", ni d'un type de "consommation"...

Une confrontation avec sa propre "nudité" au sein d'un espace quelque peu préservé, une forme de "ré-ensauvagement"...

Approcher une sorte de "primordialité", un espace "premier"...

Élection d'un lieu conciliant sécurité et liberté, subordonnant l'avoir à l'être, le sédentarisme à un nomadisme de la pensée...

Instaurer un rapport, une relation qui soient échos et résonances, affinités et concordances, éveil et révélation, entendements majeurs

et heures plénières...

Tentative de "reconnexion", de réconciliation entre l'homme et

l'humus...

Aiguiser ces outils que sont les sens, l'intuition, l'instinctif, la conscience, la perception... Ni se fondre, ni se confondre... L'entre-deux !... Trouver sa juste place...

Être en lisière, à l'orée, au seuil... Pénétrer/Se pénétrer - Renaître en Paix !... Déboucher sur la clairière essentielle... Contempler l'Arbre de Vie !

Concevoir cela au sein d'un "île végétale" propice à la pensée, au silence, à la méditation, à l'écoute, à l'observation, à l'attention, à l'acuité et à la clarté du regard, au repos, à la "détente", à l'expérimentation sensorielle, à la créativité...

Concevoir "l'habitat" favorisant les "attendus" et "inattendus" du séjour (habitat adapté à l'environnement et se "moulant à celui-ci, s'insérant "naturellemenf au "paysage" élu.)

Le "rondin" pourrait être "l'unité" de construction et d'aménagement du lieu et de son environnement traditionnel (habitat, plancher, passerelles, hune d'observation, chemins, enclos...enceinte tressée...)

À ce matériau privilégié pourrait être associés le roseau (rouches), les lianes et l'argile ou vase séchée locale...

Un montage sur "pilotis" serait particulièrement adapté (comme ceux retrouvés au bord des lacs en Suisse)

Une architecture "ronde" serait souhaitable avec une ouverture au centre pour contempler le ciel ou évacuer la fumée des feux...

Prévoir de l'eau potable, un éclairage naturel, des claies grillagées pour protéger la nourriture, des hamacs...

Réfléchir à l'accessibilité (insularité de préférence, accès en barque ? Un zone protégée si possible de la chasse - interdiction)

Une zone "refuge" pour tout le vivant... un lieu d'expérimentation pour un jardin de fougères et autres plantes adaptables au milieu... Fin provisoire de cogitations…

DSCF1677

Première tentative destinée aux enfants

réalisée avec des palettes

DSCF2796

Aménagement intérieur sommaire…

DSCF3567

Un projet structuré : la cabane de Patrick

N.B. : Le projet est devenu réalité : à proximité de Roudon, en plein bois, au milieu du bassin des Mauves… Pour en profiter tél 06 14 31 31 01